Quels sont les différents type de pelote basque ?

2 mois ago Aude Ange 0

Faisant son apparition dans le sud-ouest de la France, notamment au Pays Basque et dans le sud de la Gascogne, d’où son appellation, la pelote basque un sport issu probablement d’une évolution du jeu de paume. Dans ces endroits, elle demeure encore l’un des sports les plus populaires. Le ministère des sports français l’a considéré de 2009 en 2013 comme une discipline de haut niveau.

Un petit historique sur la pelote basque

La pelote basque est un jeu universel, patrimoine d’autres civilisations, mais les Basques y ont apporté des améliorations pour l’adapter avec leurs propres caractéristiques.

La pelote rassemble bon nombre de jeux de balle inspirés du jeu de paume. Ce genre de sport se déroule sur des aires de jeu dénommées « cancha ». Une autre surface jouable au sol limitée par des lignes blanches dénommées « Pasa » et d’au moins un mur sont aussi requis. Appelé « fronton », ce mur se situe au fond du terrain et dispose d’une taille variable. Il y a deux types de frontons dont le frontis ou le fronton à un mur et le mur à gauche. La dimension de la surface de jeux change suivant la catégorie de pelote pratiquée et peut atteindre jusqu’à 80 m de long.

Ce jeu demande beaucoup de force et d’adresse. Il en existe plusieurs spécialités, mais la plupart d’entre elles consiste à envoyer, de volée ou après un rebond, la pelote contre un frontis, pour qu’elle retombe sur le cancha. Le point se poursuit jusqu’à ce qu’une équipe fasse une faute (falta) ou ne peut plus relancer la pelote avant le deuxième rebond.

pelote-basque

Les différentes spécialités en pelote basque

Nombreuses sont les spécialités dans la pelote basque, dont chaque appellation vient de l’instrument de frappe utilisé. Il y a des disciplines dites « indirectes » ou blaid qui se pratiquent par l’intermédiaire d’un mur ou des disciplines « directes » dans lesquelles les équipes s’opposent en face à face (rebot, pasaka).

La Fédération internationale de pelote basque ou FIPV admet 12 spécialités. Mais, la Fédération française de pelote basque ou FFPB en reconnaît 22.

La pelote basque peut être jouée à main nue à la cesta punta (qui se joue à l’aide d’une chistera), mais les instruments de base sont les chisteras, les palas et le Xare.

Pour les jeux directs issus des jeux de paume, il y a le rebot jouable en plein air sur un fronton en place libre ; le pasaka, qui est dérivé de la courte paume, se pratiquant en trinquet avec un filet médian à 1,20 mètres de hauteur ainsi que le laxoa qui est un peu semblable au rebot mais utilise un gant différent.

Quant aux jeux indirects, dénommés aussi jeux de blaid, il y a la pelote basque la plus naturelle ou la main nue, le Xare, le Joko garbi (petit gant), le grand chistera, le cesta punta, le Remonte qui se pratique uniquement en Espagne et le Pala avec pelote de cuir.

Les jeux les plus populaires entre tous, c’est la main nue, le grand chistera et le pala.